ACCUEIL

A propos de l'OEDA

LA CAMPAGNE

Les méthodes d'abattage

Risques sanitaires

SOUTENEZ l'OEDA

AGIR

Boutique

Contacts

LIENS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CAMPAGNE CONTRE LA FERME-USINE DES 1000 VEAUX, DANS LA CREUSE

La Vitrine Limousine du Mauvais Goût !

Signez la pétition contre la Ferme Usine des 1000 Veaux !

Intervention de Corinne TOUZET, en direct, sur FR3 Limousin: Cliquez ici !

PARTICIPEZ DES MAINTENANT !

 

Page consacrée à notre action en justice: Cliquez ici !

Compte-rendu de notre action au Siège du Conseil Régional ALPC, à Bordeaux, le 25 avril 2016

Courrier envoyé au nouveau Président de la Grande région Limousin, Aquitaine, Poitou-Charentes, janvier 2016.

Communiqué de presse OEDA / 26 janvier 2016

Ferme-Usine des 1000 Veaux : Recours gracieux auprès du Maire de St-Martial-le-Vieux

L’OEDA demande à ce que l’ensemble des actes réglementaires, pris de manière irrégulière, soit abrogé, notamment la carte communale et les permis de construire concernant le centre d’engraissement. Le recours a été envoyé en recommandé, samedi 23 janvier. Nous ne mettons pas en cause le maire actuel de la commune, mais son prédécesseur, M. Jean Monteil, qui a participé de manière constante aux délibérations concernant le centre d’engraissement, malgré sa qualité d’actionnaire de la SAS Alliance Millevaches et, par conséquent, son intérêt direct. Voir le recours : Cliquez ici.

Nous appelons tous les citoyens à venir manifester le samedi 26 mars prochain, à Guéret. Il est encore temps de s’opposer à ce projet construit sur des irrégularités et des mensonges, nuisible pour la santé des consommateurs et le bien-être animal. Les informations pratiques sont, en ligne, sur notre site Internet : www.collectif-oeda.fr. Nous encourageons également toutes les personnes refusant l’élevage intensif à participer aux actions citoyennes proposées sur notre site.

 

Communiqué OEDA 20 décembre 2015

Contre toute logique, l'enquête instruite contre la Ferme des 1000 Veaux n'est pas suspensive. Les travaux vont donc continuer...Cependant, suite à l'annonce d'une ouverture au mois de janvier, on passe maintenant à février/mars. Nous avons gagné du temps et tout est encore possible selon le résultat de l'enquête. Quoi qu'il en soit, les médias se font l'écho de cette procédure qui va jeter le discrédit sur le projet, en dévoilant les irrégularités et les rouages de petits arrangements...

Continuons à informer et à envoyer des courriers au groupe Intermarché, pour les dissuader de s'allier à ce projet !

Je participe !

Communiqué de presse OEDA / 18 décembre 2015

Ferme-Usine des 1000 Veaux : Le Procureur de la République instruit le dossier !

Nous venons de recevoir une réponse de la part de Monsieur le Procureur de la République, suite à notre plainte, déposée le 27 octobre dernier, au sujet du projet de Ferme Usine des 1000 Veaux, à St Martial le Vieux dans la Creuse : « J’ai saisi le 12 novembre la gendarmerie nationale de cette enquête dont le développement prendra plusieurs mois. » (Voir le courrier en totalité).
Le projet, qui devait ouvrir ses portes courant janvier 2016, est par conséquent stoppé, dans l’attente des suites données à notre plainte. Une première victoire pour l’éthique et l’OEDA !
Nous avions écrit à Monsieur Hollande, le 12 novembre dernier, comme le rappelait, Corinne Touzet, en direct sur FR3 Limousin, le jour même. La réponse de son cabinet, nous est parvenue le 18 novembre :
« A la demande du chef de l’Etat, je n’ai pas manqué de transmettre votre courrier à Monsieur Stéphane LE FOLL, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du gouvernement, ainsi qu’au préfet de la Creuse, afin qu’il soit procédé à un examen attentif de votre intervention. » (voir la lettre en totalité).

L'action citoyenne d'envoi massif de courriers de soutien auprès du Procureur de la République prend fin avec cette première victoire, dans l'attente des suites données à l'affaire.

Nous devons continuer, ensemble, à montrer notre opposition à cette "ferme" concentrationnaire, en faisant pression sur son unique client ! Nous rappelons qu'aucune autre enseigne n'a répondu favorablement aux propositions de la SAS Alliance Millevaches. Si le Groupe Les Mousquetaires Intermarché se désolidarise du projet, cela signera sa perte !

Cliquez ici pour participez aux actions citoyennes !

Notre argumentaire: Cliquez ici !

Nos dernières manifestations: comptes-rendus, images...

*

Actualités en direct sur Facebook: Cliquez ici !

Inscrivez vous à notre newsletter !

Pour cela, il vous suffit d'envoyer un email à collectif.oeda@gmail.com, en précisant dans l'intitulé "inscription newsletter".

Reportage 19/20, FR3 Limousin, 30 mai 2015

 

Résumé de la situation...

Le projet de centre d'engraissement de 1000 veaux, à St Martial le Vieux, dans La Creuse, est une aberration tant sur le plan écologique (situé en plein Parc Naturel Régional de Millevaches), qu'économique, qu'au regard du bien-être animal: Des veaux entassés dans des hangars, engraissés à l'aide composés industriels et d'antibiotiques, abattus 7 mois plus tard, sans étourdissement.

La SAS Alliance Millevaches, porteuse du projet, tente d’imposer un modèle agricole intensif sous le terme fallacieux de « durable ».

Il s'agit d'un projet destiné à alimenter la « malbouffe » et le monopole de l’agro industrie sur un secteur déjà mis à mal, et dont les garanties de pérennité et de viabilité économiques sont si légères qu’elles peinent à convaincre les professionnels.

La logique commerciale de la SAS Alliance Millevaches nous échappe totalement. L’un de leurs arguments phares consiste à dire que la viande sera vendue sur le marché italien, alors qu’eux-même reconnaissent que ce marché est déjà saturé. Les marchés grec et espagnol sont évoqués mais l’on connait les graves difficultés économiques actuelles au sein de ces deux pays. Demeure un dernier marché possible, bien que peu fiable, comme le reconnait la SAS Alliance Millevaches : le pourtour méditerranéen.

Par conséquent, nous revenons sur la problématique de l’égorgement en pleine conscience des veaux, en suivant la logique même des porteurs de projet qui, dans le même temps, osent encore affirmer que l’abattage sera conventionnel.

Le Groupe Les Mousquetaires Intermarché, via sa filiale viande, Jean Rozé, vient de signer un contrat sur 6 ans, avec la SAS Alliance Millevaches, devenant ainsi l'unique client du futur centre d'engraissement.

La SVA Jean Rozé a récemment assuré que les veaux seraient abattus avec étourdissement préalable, contrairement à ce qui était annoncé dans cet article de presse. Cependant, l'abattoir d'Ussel (où seraient abattus une partie des veaux), comme celui de la SVA Jean Rozé (en Ille en Vilaine, où il était question, dans un premier temps, d'abattre les veaux), pratiquent déjà largement l'égorgement en pleine conscience. Nous n'avons donc aucune garantie quant au mode d'abattage et les promesses de chacun n'engageront que ceux qui seront assez dupes pour les écouter...

Il s’agit d’argent public gaspillé, qui aurait pu bénéficier aux nombreuses exploitations agricoles creusoises en difficulté.

Nous dénonçons la logique industrielle du Groupe Les Mousquetaires Intermarché ainsi que des éleveurs membres de la SAS Alliance Millevaches, prêts à tout pour dégager de nouveaux profits, laissant de côté la santé des consommateurs, l’environnement, comme le bien-être animal.

La Ferme Usine des 1000 Veaux est subventionnée à hauteur de 1,2 M d'euros (sur 1,8 M d'euros de coût total) !

Contact: collectif.oeda@gmail.com

Ce que vous pouvez faire ! Cliquez ici.

 

 

 

 

 

Les membres de l'OEDA

 

SOUTENEZ l'OEDA

Signez la Pétition

 

Découvrez les personnalités publiques qui soutiennent l'action de l'OEDA.

Ils nous soutiennent !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright OEDA 2014